Single Blog Title

This is a single blog caption

< Retour au blog

20
Mai

A la recherche des pigments perdus…

micro3Entre les voitures au gaz naturel et le chemin des étoiles, un stand nous a intrigués…

De gros morceaux de puzzle, des dessins pas complétement finis sur les murs et de drôles de poudres… bizarre, bizarre!

Heureusement, Christelle de l’INRAP va tout nous dire.

L’INRAP est l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives.

Et les dessins incomplets sont en fait des fresque gallo-romaines. Des peintures murales antiques faites avec des pigments de couleurs.

Le but est de montrer le travail de l’archéologue qui va fouiller, reconstituer les tableaux et expliquer comment on a ces belles couleurs.micro4

Le stand propose des puzzles parce que ce sont les mêmes gestes que fait l’archéologue et un atelier sur l’origine des pigments.

Les pigments, justement…

Des peintres utilisent encore des pigments de nos jours. Il reste encore beaucoup de peintures murales en France qui datent du Moyen-Age et de l’époque Gallo-Romaine.

Comment fait-on des pigments ?

Pour un pigment rose, il provient de la Garance qui est une plante sauvage que l’on peut trouver dans les bois. On récolte sa racine, on l’a fait sécher et cuire pendant longtemps.

Pour un pigment blanc ,on utilise un bloc de craie qui est broyé.

micro5

Mais il reste beaucoup de mystères, car on ne connaît pas encore toutes les techniques pour reproduire certaines couleurs.

Avis à tous les petits scientifiques! On vous attend pour trouver des solutions qui aideront un jour les archéologues à restaurer les peintures murales!